Accueillir les publics à besoins spécifiques dans les lieux culturels

Accueillir les publics à besoins spécifiques va bien au-delà du franchissement du seuil du lieu culturel. Cela concerne l’ensemble des équipes, de la billetterie au technicien en passant par la programmation ou la communication. À travers des exemples concrets, nous verrons qu’il est possible de mettre en place des éléments facilitant cet accueil. Il peut s’agir d’élaborer, inventer ou co-construire des médiations autour de la lecture ou du spectacle, toujours dans l’optique de bâtir des liens avec ces publics. À l’aune des droits culturels, soyons créatifs !

Intervenant·e·s :

  • Sabine Gadrat (Les singuliers Associés et Dans Tous Les Sens)
  • Caroline Chabaud (Mes Mains en Or)

La sûreté des publics lors d’événements culturels

Incendie, vigipirate, sécurité des bénévoles ou salariés & risques sanitaires, les questions règlementaires s’accumulent et complexifient l’organisation d’événements culturels. Cette session nous permettra d’aborder les bonnes pratiques à mettre en place.

Intervenant :

  • Jérémy Galliot (Fédération Hiéro)

Visite guidée du souterrain de la Règle

Suivez votre guide dans les entrailles de Limoges et découvrez à quoi servent ces innombrables souterrains creusés au fil des siècles sous la ville. Vous descendez à la rencontre d’un riche passé qui mêle histoire, légende et géologie.

Intervenant·e·s :

  • Office de Tourisme de Limoges

Quels lieux culturels souhaitons-nous en 2030 ?

L’A. crée au Forum un temps de réflexion partagé afin d’imaginer les lieux culturels de demain. Projetons-nous ensemble !
Nous utiliserons la matière produite dans le cadre de l’étude Culture et ESS, que L’A. et la CRESS mènent depuis 2020, afin de mettre en perspective certains des enjeux liés au sujet (le fait de posséder un lieu ou plusieurs, d’en investir temporairement, et aussi d’en sortir, d’être dans l’espace public). Puis nous partirons des initiatives culturelles existantes et de vos expériences pour se projeter collectivement : « quels lieux culturels souhaitons-nous ? », « quels points de vigilances devons-nous avoir pour atteindre ce futur souhaitable ? ».

Interventions :

  • Échanges et apports collectifs depuis la salle

Animation :

  • Léopold Jacqueline (L’A. Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine)
  • Réjane Sourisseau (Université de Lille / AJITeR par la culture !)

Des étudiants face au monde professionnel : présentation de leur projet culturel

Des étudiants face au monde professionnel. Les étudiants de la licence professionnelle « Métiers de la culture pour le développement territorial » (FLSH de Limoges) ont 3 minutes pour convaincre des professionnels de la pertinence d’un projet culturel, qu’ils réaliseront en 2022.

Intervenant·e·s :

  • Cécile Tardy (Université de Limoges)
  • Jérémy Galliot (Fédération Hiero)
  • Nicolas Antoine (le RIM)

Peut-on attirer les publics jeunes (15-25 ans) dans les salles de spectacle vivant grâce aux initiatives numériques ?

La communication digitale s’impose, elle n’est plus une composante secondaire de la communication. La transition numérique questionne les institutions culturelles. Il n’est plus question de simplement se pencher sur la question mais d’agir, et d’agir de manière éthique. Derrière ces évolutions rapides et constantes, un enjeu de taille fait toujours face au secteur du spectacle vivant : renouveler les publics. Cette table-ronde permettra de questionner les enjeux et usages de la communication digitale envers les publics jeunes et de présenter des initiatives numériques menées par des professionnels de la culture et du spectacle vivant à différentes échelles.

Intervenant·e·s :

  • Léa Saboun (Théâtre National de Nice CDN Nice Côte-d’Azur)
  • Mélanie Guitton (Agence Kiblos)
  • Stéphane Jouan (L’Avant-Scène)
  • Valentine Pommier (Pass Culture)

Animation :

  • Marion Ecalle (L’A. Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine)

Lutter contre l’obsolescence programmée des productions artistiques : penser sa gouvernance

En 2021, porter un projet culturel ou artistique ne se résume plus simplement à un éventail de propositions artistiques. Seul ou en collectif, un cadre de travail, un cadre d’organisation, un cadre de prise de décision deviennent très vite des nécessités pour aboutir à la construction d’un projet solide qui s’inscrit dans le temps et respecte les attentes de chacun.
Bien souvent lorsque aucun cadre n’est amorcé autour des besoins communs, le projet ou l’organisation s’essoufflent, s’épuisent puis parfois cessent. Ce modèle de fonctionnement, nombreux l’ont expérimenté, éprouvé. Il génère des frustrations, des tensions et donne à voir une obsolescence programmée de la vie des productions culturelles.
C’est pourtant a contrario des besoins individuels qui sont de pouvoir vivre de son métier, sortir d’une précarité professionnelle, évoluer librement et artistiquement, aboutir à un modèle économique viable, et construire ensemble une diversité culturelle.
Les éléments du commun dans un projet devraient être discutés, organisés et pensés en cohérence avec le développement de son activité. Ce cadre déterminant se nomme la gouvernance. Un mot encore grinçant.
Cette table ronde a pour objectif d’ouvrir la parole sur les expériences, les enjeux et les formes de gouvernance que l’on peut construire, sortir des préjugés pour penser ensemble.

Intervenant·e·s :

  • Charlotte Parseaud (La Coop à Cabana)
  • Chloé Rouger (AGEC&CO)
Copyright 2019 L'A. Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine. Tous droits réservés.